Am von in der Kategorie Paper, Publikationen.

La politique est dominée par les émotions. Les émotions sont responsables des maux qui avilissent la qualité des débats publics, dit-on. Mais que sont exactement les émotions en politique ? Y a-t-il une grammaire des émotions politiques que l’on pourrait mettre au jour grâce à la théorie politique ? C’est le pari de ce numéro.

Les émotions structurent les positions politiques, individuelles et collectives : elles s’expliquent, en amont, par les processus de socialisation et de moralisation des acteurs ; elles contribuent, en aval, à comprendre les positionnements idéologiques et stratégiques des acteurs de la vie politique. L’intelligibilité des phénomènes politiques dépend de la prise en compte de la dimension émotive de la motivation des acteurs politiques.

Raisons politiques 2017/1 (N° 65)